modique


modique

modique [ mɔdik ] adj.
XVe, rare av. 1675; lat. modicus
Qui est peu considérable, en parlant d'une somme d'argent. faible, médiocre, minime, modeste, petit. Salaire modique. 1. bas, 1. maigre. Pour la modique somme de 100 francs. Sa famille « ne lui donnait qu'une modique pension » (Musset). Adv. MODIQUEMENT , 1680 . ⊗ CONTR. Considérable, important.

modique adjectif (latin modicus, de modus, mesure) Se dit d'une somme peu considérable : Salaires modiques.modique (difficultés) adjectif (latin modicus, de modus, mesure) Sens Ne pas confondre ces trois mots proches par la forme et par le sens. 1. Modéré = mesuré, tempéré ; qui n'est pas trop élevé (prix). Des propos modérés, un loyer modéré. 2. Modeste = qui est sans orgueil, sans prétention (personnes) ou sans faste (choses). Elle est restée modeste malgré son succès. Un logement modeste. 3. Modique = peu élevé, de faible valeur. Des revenus modiques.modique (synonymes) adjectif (latin modicus, de modus, mesure) Se dit d'une somme peu considérable
Synonymes :
- médiocre
Contraires :
- appréciable
- considérable
- coquet (familier)

modique
adj. Peu considérable, de peu de valeur. Ressources modiques.

⇒MODIQUE, adj.
A. — 1. [En parlant d'une somme d'argent ou d'une chose envisagée du point de vue de sa valeur pécuniaire] Qui est peu considérable, voire insuffisant; qui n'a rien d'excessif. Synon. faible, médiocre, modeste, petit; anton. ample, considérable, coquet (fam.), important. Bénéfice, coût, dépense, loyer, prix, revenu, salaire, taux modique; pour la modique somme de x francs. Ménager par l'application de tarifs modiques le transport à longue distance des produits (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.255). Elle s'ingéniait à augmenter les modiques ressources de leur ménage, par des travaux de couture fine et de broderie (GIDE, Si le grain, 1924, p.511). V. gérer ex. 2:
1. Planet avait formé un petit club berrichon où, pour une très-modique rétribution mensuelle, on pouvait lire les journaux et travailler dans un local passablement chauffé.
SAND, Hist. vie, t.4, 1855, p.83.
P. ext. De peu d'importance. Synon. léger, modeste. Arcade reçut (...) un beafsteack coriace, et il mangea (...). Comme il achevait son modique repas (A. FRANCE, Révolte anges, 1914, p.113).
2. Qui est peu considérable en quantité, en valeur ou dans un ordre de grandeur:
2. ... en une ville comme Strasbourg, qui était grande et populeuse, de langue étrangère à la sienne, il [Calvin] ne pouvait être que petit, tandis que cette ville de Genève était de grosseur assez modique pour qu'il la pût tenir dans sa main.
THARAUD, Chron. frères enn., 1929, p.235.
B.Au fig. Médiocre, petit. Synon. modéré, modeste. Prétentions modiques. Il était heureux que Madame Nozière s'en fût tenue, pendant la gestation, à un désir si modique [une envie de cerises] (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.7).
REM. Modiquement, adv. De façon modique. Synon. chichement, faiblement, modestement, petitement; anton. amplement, considérablement, grassement, largement. Être modiquement payé, rémunéré, rétribué. Les arts ont du bon aussi (...). On n'y devient pas riche; mais enfin on peut y vivre modiquement de l'économie, quelques gains, un peu d'aide (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p.196).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1461 «de peu de valeur pécuniaire» (J. CHARTIER, Chron. de Charles VII, éd. Vallet de Viriville, t.2, p.93). Empr. au lat. mocisus «modéré». Fréq. abs. littér.:133.

modique [mɔdik] adj.
ÉTYM. V. 1461, rare av. 1675; lat. modicus.
Qui est peu considérable, en parlant d'une somme d'argent. Bas, faible, infime, insignifiant, maigre, médiocre, minime, modeste, petit. || Salaire modique (→ Instrument, cit. 6). || Ses revenus sont assez modiques. || Prix modique. Abordable. || Modique avoir (cit. 1), pécule, fortune (→ Existence, cit. 29). || Modiques ressources. Exigu.Caractère de ce qui est modique. Modicité.
1 La princesse (de Cadignan) demeurait rue de Miromesnil, dans un petit hôtel, à un rez-de-chaussée d'un prix modique.
Balzac, les Secrets de la princesse de Cadignan, Pl., t. VI, p. 14.
2 Sa famille n'était pas riche, et ne lui donnait qu'une modique pension (…)
A. de Musset, Nouvelles, « Frédéric et Bernerette », I.
REM. L'adj. est le plus souvent placé après le nom, dans l'usage contemporain; l'antéposition est marquée (stylistique, etc.) sauf dans l'expression suivante : pour la modique somme de cent francs (peut s'employer ironiquement, avec une somme élevée).
Par extension :
3 M. Bergeret était à table et prenait son repas modique du soir (…)
France, M. Bergeret à Paris, Œ., t. XII, I, p. 281.
CONTR. Ample, considérable, grand, important, inappréciable.
DÉR. Modiquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • modique — MODIQUE. adj. de tout genre. Petit, fort mediocre, fort peu considerable. Une somme modique. une taxe modique. un modique revenu. une recompense modique. une subsistance modique. une fortune modique. il n a qu un bien fort modique. c est un homme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MODIQUE — adj.des deux genres Qui est peu considérable, de peu de valeur. Une somme, une taxe modique. Son père ne lui donnait qu une pension modique. Il a une fortune modique, un bien fort modique, un modique revenu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MODIQUE — adj. des deux genres Qui est peu considérable pécuniairement, de peu de valeur. Une somme modique. Il a une fortune modique, un modique revenu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • modique — (mo di k ) adj. Qui est de peu de valeur, ou tout au moins d une valeur modérée. •   Les Grecs étaient précisément ce que sont aujourd hui les Helvétiens, qui louent leur service et leur courage aux princes leurs voisins, mais pour une somme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • modique — adj., petit, peu important : modiko, a, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Habitation à loyer modique (HLM) — Habitation à loyer modéré Deux bâtiments HLM dans le quartier de Planoise, à Besançon …   Wikipédia en Français

  • modiquement — modique [ mɔdik ] adj. • XVe, rare av. 1675; lat. modicus ♦ Qui est peu considérable, en parlant d une somme d argent. ⇒ faible, médiocre, minime, modeste, petit. Salaire modique. ⇒ 1. bas, 1. maigre. Pour la modique somme de 100 francs. Sa… …   Encyclopédie Universelle

  • modicité — [ mɔdisite ] n. f. • 1584; bas lat. modicitas 1 ♦ Caractère de ce qui est modique (pécuniairement). ⇒ exiguïté, petitesse. La modicité de son revenu. Modicité d un prix, d un loyer. 2 ♦ Médiocrité, petitesse. « Elle se raccrochait, la malheureuse …   Encyclopédie Universelle

  • modeste — [ mɔdɛst ] adj. • 1355; lat. modestus, de modus « mesure » 1 ♦ Vx Qui a de la modération. ⇒ modéré, réservé. « Si l on était modeste et sobre » (La Bruyère). 2 ♦ (XVIe) Mod. Qui est simple, sans faste ou sans éclat. Un train de vie modeste. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • La Tablée populaire — La Tablée populaire, créée en 1989 sous le nom de Café Rencontre Drummond, est un organisme communautaire québécoise situé à Drummondville dans la MRC de Drummond dans le Centre du Québec. L organisme vient en aide aux personnes exclues et… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.